Vidéo ou podcast : quel format pour quel enjeu ?

La vidéo et le podcast sont deux formats de contenu majeurs, chacun avec ses propres avantages. Les deux ont connu une croissance exponentielle grandement alimentée par la croissance des réseaux sociaux.

YouTube, par exemple, affiche plus de 2,5 milliards d’utilisateurs mensuels. Alors qu’en parallèle, le podcast continue de gagner du terrain. On comptait 464,7 millions d’auditeurs de podcasts dans le monde en 2023, un chiffre qui devrait s’élever à 504,9 millions d’ici à la fin de 2024.

Cet article vise à explorer les spécificités des formats vidéo et podcast, en examinant leurs avantages et challenges respectifs. Notre but est d’aider à orienter votre choix vers le contenu le plus adapté à vos objectifs.

Vous hésitez entre une vidéo ou un podcast ?

Les avantages de la vidéo et du podcast

Le format vidéo

Le format vidéo offre de multiples possibilités de narration multimédia. On peut y combiner du texte, de l’image bien sûr, mais également des données chiffrées, des infographies, etc. C’est un contenu particulièrement efficace pour communiquer des messages complexes de manière claire et accessible. Le cerveau humain capte 80 % des informations par l’image. La vidéo facilite la compréhension et la rétention de l’information par vos audiences. Côté consommation, la vidéo se regarde plus facile au cours des journées de travail ou pendant le temps off. Les vidéos courtes, que l’on retrouve beaucoup sur les réseaux sociaux, sont d’ailleurs considérées comme un élément central d’une stratégie marketing selon 93% des CMO.

La production de vidéos de qualité nécessite des compétences techniques spécifiques : réalisation, montage, postproduction, voix-off… et cela peut se traduire par des coûts de production élevés. Attention toutefois à ne pas sacrifier la qualité pour des économies à court terme. La vidéo est un format pérenne, un seul contenu, s’il est qualitatif, peut être utilisé pour être décliné en plusieurs formats : snack content, story web, etc.

Le bon exemple de la FFT

La Fédération Française de Tennis a récemment sorti une série de vidéos sur des clubs engagés en faveur de l’accessibilité à la pratique pour tous, du vivre-ensemble, l’environnement et la biodiversité, et de la sensibilisation au développement durable, etc. Ces vidéo-reportages, tournées partout en France sur le terrain, mettent en avant les professionnels et valorisent les actions RSE concrètes portées par les clubs locaux. Elles sont produites au format 16:9 pour être diffusées sur YouTube et déclinées en teaser Instagram en version 9:16.

Le choix de la vidéo était pertinent car la FFT souhaitait donner un visage humain aux actions menées. L’objectif était de proposer une expérience proche du vécu réel des initiatives RSE des clubs, l’image était donc primordiale.

Le format podcast

Le podcast s’est imposé comme LE média des grandes transformations de notre société. Avec 17 millions d’auditeurs mensuels en France, le marché poursuit sa croissance. C’est un contenu qui offre une grande flexibilité d’écoute : dans les transports, chez soi, pendant les temps “off” etc. Cela le rend particulièrement adapté pour toucher une large audience. En règle générale, ce format permet de trouver plus facilement des intervenants (pas les stress de la caméra, de la prise de vue, de l’image).

En comparaison avec la production vidéo, les coûts associés à la création d’un podcast peuvent être parfois plus réduits. La qualité d’un podcast repose principalement sur trois piliers : la qualité du son, la capacité de narration et l’attention portée à sa diffusion. Cela implique un engagement en termes de temps et de ressources pour assurer une production de qualité qui va réellement faire mouche auprès de vos audiences (et atteindre vos objectifs !).

Le bon exemple d’Emera

Le groupe Emera, opère une centaine de résidences seniors et Ehpad et se positionne comme un acteur majeur du secteur. Chez les personnes âgées, les cinq sens peuvent s’affaiblir et affecter significativement leur vie quotidienne. Emera a initié une campagne de sensibilisation sous la forme d’une série de podcasts. L’objectif était de créer un contenu de proximité, à la limite de l’intime, au plus proche de l’audience. Le podcast était donc le format le plus approprié pour créer cette atmosphère.

Chaque épisode est dédié à l’exploration d’un sens spécifique, dans le but de mettre en lumière ces enjeux et de promouvoir les actions d’Emera. Ce podcast est soutenu par une identité visuelle forte (charte graphique, logo dédié, etc.). Pour maximiser sa portée, la série a été diffusée à travers divers canaux, notamment via une landing page spécialement conçue pour l’occasion.

Vidéo ou podcast : choisir le bon format en fonction de vos enjeux

La sélection du format de contenu le plus adapté à votre stratégie commence par une analyse de l’audience que vous souhaitez adresser. Pour cela, étudiez ses préférences, ses habitudes de consommation de médias et ses besoins spécifiques.

Pour les entreprises visant à accroître leur notoriété et à enrichir une stratégie de Content Marketing existante, le format vidéo se révèle souvent le plus judicieux. Grâce à une série de vidéos ciblées (use cases, témoignages clients, démos produits, etc.), vous pourrez couvrir une variété de sujets et alimenter efficacement l’ensemble de vos campagnes marketing.

Concernant la communication interne ou le travail autour de votre marque employeur, les deux formats peuvent s’avérer pertinents. La vidéo va vous permettre de mettre en avant vos collaborateurs à travers des portraits ou des interviews. Quant au podcast, vous pouvez l’utiliser pour prendre de la hauteur sur des sujets stratégiques comme votre politique de diversité, équité et inclusion (retrouvez d’ailleurs un bon exemple de Sodexo dans cet article). C’est également un format qui permet de créer un lien plus intime et authentique avec votre audience.

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec des audiences institutionnelles, des investisseurs ou des pouvoirs publics, la vidéo, notamment sous forme de motion design, sera particulièrement efficace. Comme nous l’avons expliqué plus haut, cela vous permettra de transmettre des informations complexes comme des résultats chiffrés, des bilans, etc. plus facilement.

Enfin, pour la communication RSE, le podcast est devenu un format de choix. Il offre la possibilité d’approfondir les discussions sur vos engagements en faisant intervenir des experts, internes ou externes, sur une durée plus longue. Les entreprises du SBF120 ne s’y sont d’ailleurs pas trompées, plus de 20 % d’entre elles ont produit un podcast 100 % dédié à un ou plusieurs de leurs enjeux RSE sur l’année 2022-2023.

Des formats qui tendent à se rejoindre

Alors vidéo ou podcast ? La réponse se trouve peut-être dans les formats hybrides, combinant audio et vidéo. Des podcasts filmés aux vidéos dont on extrait des audios, ces formats mixtes offrent une flexibilité accrue tant pour les entreprises que pour les audiences. Ils permettent une consommation sur-mesure selon les contextes d’écoute ou de visionnage.

L’important reste de préciser clairement les audiences ciblées, d’établir des objectifs spécifiques et de déterminer ses indicateurs de performance.

Vous avez un projet de vidéo ou de podcast ?

Publié le 26 février 2024 par Julianne Clamens

À découvrir aussi

Le socle narratif RSE : raconter sa transformation à ses collaborateurs

LIRE PLUS

ÉTUDE BUDGET ET PRODUCTION DE CONTENUS

LIRE PLUS

Secteur de l'énergie : les meilleures pratiques éditoriales

LIRE PLUS